L’économie circulaire dans le bâtiment

9 janvier 2023

L’économie circulaire dans le bâtiment

 C’est quoi l’économie circulaire?

La notion d’économie circulaire peut paraître vague pour un grand nombre de personnes, d’autant plus que nous n’en entendons pas couramment parler. Cela dit, selon les notes du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (2015). Ces termes sont désignés comme étant un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et dont l’objectif est de produire des biens ,  et des  matières premières ,  de l’eau et des sources d’énergie. Il s’agit de déployer une économie circulaire et non plus linéaire ( action de la RSE), fondée sur le principe de refermer le cycle des produits, des services, des déchets , des matériaux , de l’eau et de l’énergie .

Nous avons désormais une vue d’ensemble de ce que pourrait être l’économie circulaire. Une question se pose alors :

Quelle est son but ?

Certaines considèrent l’économie circulaire comme un simple moyen de protéger l’environnement de l’abus humain, certes. Cependant, s’ajoute la stratégie finale qui est d’engager les entreprises dans la RSE (responsabilité sociétale des entreprises). Ce qui reste bénéfique pour les acteurs.

Parmi ses nombreux avantages, l’économie circulaire permet une meilleure maîtrise des coûts pour la compétitivité ; le déploiement de nouveaux marchés ; d’être en avance par rapport à la concurrence. Elle favorise La création d’emploi et rassure les consommateurs concernant leurs inquiétudes sur la qualité des productions.

Pour accélérer cette transition, il est important de redoubler d’efforts sur les secteurs les plus concernés par les enjeux du développement durable. Parmi ceux nous avons, celui du bâtiment. Ce dernier représente un impact considérable sur l’environnement

Comment mettre en place l’économie circulaire dans le bâtiment ?

D’abord, une économie circulaire dans le bâtiment limite la consommation de matières premières et d’énergie. Car comme tout autre action de la responsabilité sociétale des entreprise (RSE), les avantages sont les mêmes (une bon image de marque, réduction des coûts de production etc… ). Il faut donc mettre en place le développement du recyclage des déchets de chantier ; Le réemploi des matériaux de construction par exemple. Parmi d’autres moyens efficaces il est bon de mettre en place un système de prévention de gestion et de réduction des déchets sans oublier d’intégrer une logique d’approvisionnement durable et d’achats responsables.

D’ailleurs La France s’est fixée des objectifs par rapport à la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 publiée le 23 avril 2018.
Parmi celles figurant sur la feuille de route nous avons :

  • Réduire de 50% la Consommation de ressources par rapport au PIB d’ici à 2023 par rapport à 2010.
  • Créer 500 500 000 emplois supplémentaires y compris dans les métiers nouveaux.
  • Réduire de 50% la quantité des déchets non dangereux mis en décharge en 2025 par rapport à 2010.

Cependant se lancer dans le processus de transition n’est pas chose aisée, il faut savoir par quelle étape commencer et tout ce qu’il faut mettre en place pour assurer une stratégie bénéfique et moins risquée. Nous avons aujourd’hui des organismes de formation spécialisés dans l’économie circulaire appliquer au bâtiment  comme CDF formation qui vous forment aux nouvelles pratiques constructives respectueuses de l’environnement et vous assurent une bonne aventure dans la transition.